Cuissons au Bois
 


...Puis le four à bois...Pendant longtemps je n'ai pas su quel type de pièces faire pour ce type de cuisson, j'étais trop pris par les problème du four et des cuissons pour voir plus loin que ça.
Le four à bois, c'est fascinant! Un tas de briques, un tas de bois, un peu de terre et roule!
Heureusement, mon four a très mal fonctionné. Briques lourdes, pas d'isolation, un problème de cheminée et ce four, qui est d'un type rapide et fiable a joué avec, ou contre nous... Dans cette confrontation, avec des éléments de base si simple, il ne fallait pas de la technique, il fallait de la ruse. Un peu de soude pour espérer des oranges...par "manque de soude" comme disent les américains. Puis l'embraisage, pour finir par colorer la trop pâle porcelaine dans ce four provocateur.
C'est la procédure actuelle, cuisson réductrice si le four veut bien, un peu de soude avec de l'eau et en fin de cuisson on remplit au maximum la chambre avec du charbon de bois. Moment fou au bout de la nuit!
J'ai aussi appris à ces occasions qu'une cuisson ratée, où le four ne veut pas marcher, où tout est une galère, peut donner les pots les plus réussis!
Là, on est loin de la voie austère de l'émail pur et dur...

 
 

 

LES PIECES CUITES AU BOIS


Chargées de toutes les traces de la cuisson, les pièces cuites dans le four à bois sont marquées par l’histoire des 18 heures de cuisson, des trois jours de refroidissement et nous offrent les couleurs chaudes ou âpres que seul le contact des braises, des flammes, des fumées, des cendres peuvent faire naître lors des hautes températures.